Les principes scientifiques

Après chauffage et mise en pression du dioxyde de carbone (au-delà 31°C et de 73 bars), il atteint le domaine supercritique :
un état intermédiaire, presqu’aussi dense qu’un liquide et dont les propriétés de transport (viscosité, diffusion) sont proches de celles d’un gaz. Il peut ainsi être utilisé comme un solvant apolaire permettant de remplacer ou de compléter des produits chimiques. C’est à ce solvant que seront exposées des pièces pour permettre leur nettoyage.

La technologie du Co2 supercritique appliqué au dégraissage de pièces



Le CO2 utilisé par DFD est un sous-produit de l’industrie chimique et pétrochimique. Il a été récupéré de l’industrie puis raffiné par Air Liquide.
DFD utilise un CO2 de grade "alimentaire" (présent dans les sodas).

Développée à l’origine par le CEA pour la décontamination nucléaire, cette technologie d’avenir fait l’objet de 8 brevets exploités sous licence exclusive par DFD (Dense Fluid Degreasing), qui a elle-même déposé 4 brevets en propre sur le fonctionnement de sa machine.
La mise au point du procédé DFD a bénéficié des moyens d'essais du laboratoire CEA Marcoule et a fait l'objet d'un co-développement avec le CETIM-CTDEC.

D'autres usages du dioxyde de carbone supercritique

D'autres procédés industriels utilisent cette technologie de fluide supercritique : dans l’industrie alimentaire, pour produire du café décaféiné, des bouchons en liège sans goût de bouchon ou de l’huile de sésame ; dans l’industrie médicale, pour imprégner des implants d'anti-infectieux, anti-inflammatoire ou stériliser des dispositifs ; en parfumerie, pour obtenir des essences difficiles à extraire par les procédés conventionnels, comme par exemple l'extraction de vanille ou gingembre…

en savoir plus sur le site http://www.portail-fluides-supercritiques.com

Partenariat avec le pôle de compétitivité Trimatec et l'IFS

Photo banc d’essais MATCOS - Crédit Photo Le Couster/CEA

DFD a utilisé les résultats du projet Matcos et les moyens du laboratoire CEA Marcoule, labellisé par le pôle de compétitivité Trimatec et son partenaire scientifique et technique, l'IFS (Innovation Fluides Supercritiques) pour l'élaboration de matériaux innovants en milieu CO2 supercritique (subventionné dans le cadre du Fonds Unique Interministériel -FUI) et pour ses essais relatifs au dégraissage de pièces pour l’industrie mécanique et le nettoyage à sec de textiles.

en savoir plus sur l’IFS

Voir le pôle de competitivité Matcos