Une machine de nettoyage modulable

La machine a été conçue pour s’adapter aux différentes cadences de production rencontrées, en augmentant le nombre de chambres de nettoyage en série.

Sa capacité, la durée et les conditions de nettoyage ainsi que le nombre de chambres de nettoyage sont adaptés aux besoins de chaque industriel et font l’objet d’un cahier des charges spécifique.

La taille des machines et de la chambre de nettoyage peut varier en fonction des cadences et des dimensions de pièces.

Machine DFD-MC 4.1 :

D'une capacité de 4 litres, 1 panier de pièces : idéale pour des micro-pièces en inter-opération ou en fin de cycle. La chambre de nettoyage intègre des oscillations et ultra-sons.

 

Machine DFD-MC 83.1 :

D'une capacité de 83 litres, soit 2 paniers de pièces.

Ici le chargement des paniers dans la chambre de nettoyage est manuel, mais il peut aussi être automatisé ou robotisé. La chambre de nettoyage intègre des oscillations et ultra-sons.

La machine peut être mono ou multi-chambres ; et la chambre peut être mono ou multi-paniers.

A propos du temps de cycle de nettoyage au dioxyde de carbone supercritique : il n’est pas précisé ici car il va varier en fonction de la charge, de la nature des pièces et du type et degré de saleté à nettoyer.

Le cycle se compose de 3 étapes :

  • un temps de remplissage (montée en pression et en température)
  • un temps de nettoyage, adapté à la charge et aux polluants
  • un temps de détente.

Les durées de chaque étape dépendent de nombreux critères comme l'application, le dimensionnement technique de la machine (taille de la pompe, taille des tuyaux...), du bruit autorisé, de la fragilité des pièces...Consultez-nous

Ce qui compte au final, c’est la cadence de sortie des pièces propres. Le dimensionment de la machine et la présence de plusieurs chambres de nettoyage permettra de récupérer les pièces à la cadence adaptée. Un chiffrage précis personnalisé sera réalisé avec vous par DFD.

Un procédé toujours en évolution avec le programme INNOV'R

Pour sans cesse améliorer les conditions et les performances de nettoyage pour des pièces ou des salissures très complexes, DFD étudie l’ajout de tensio-actifs au CO2 supercritique, un programme de recherche en collaboration avec SEPPIC est en cours.
DFD bénéficie à ce titre du programme INNOV'R co-financé par la Région Auverge-Rhône-Alpes et l’ADEME.